AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Yep, that's me ❄︎ Chris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les dossiers secrets :: Les présentations :: Présentations Acceptées
MessageSujet: Yep, that's me ❄︎ Chris Lun 17 Juil - 0:53

Chris Branwell

Identité

Je m'appelle Chris Branwell, mais parfois mes proches me surnomment ben... Chris c'est déjà assez court comme ça hein ce que je aime. Je suis né le 08 juillet 2016 à Annapolis et j'ai donc fêté mes 26 (mais deux mois, en vrai) bougies. Dans la vie quotidienne, je suis palefrenier soigneur et agent infiltré et je gagne moyennement bien ma vie et cela me permet d'ailleurs de vivre dans le fort. Ma vie est déjà trépidante, pourtant côté coeur je suis célibataire et je suis plutôt attiré par les femmes, y a que ça de vrai. On me dit souvent que je ressemble à Bob Morley et pour remplir ce dossier, j'ai rassembler mes photos grâce à tumblr.

Pour les mutants effacez si pas concerné
Je suis donc de la génération omega et je connais le projet Avalon. Dans mes gènes j'ai deux pouvoirs d'inscrit et ils sont empathe et manipulation des sentiments. Malheureusement, il y a aussi des inconvénients et voici la mienne : il peut facilement se retrouver submerger par ses émotions. Envers le Projet Avalon je me sens indifférent

Quelques Questions
Effacez celle ne correspondant pas à votre groupe
Pour les mutants
Quelles sont tes capacités ?Chris ne possède pas des pouvoirs extrêmement complexes. Ils sont même liés l'un à l'autre, en fait, comme s'il avait été façonné pour les recevoir. Pour faire simple, quand il entre dans une pièce, il est capable de dire avec exactitude ce que chaque personne ressent à cet instant précis. Et par extension, il est aussi capable de manipuler ces émotions, de les modifiés de la façon dont il le désir. Autant le dire, s'il veut tuer quelqu'un, c'est plutôt pratique, il lui suffit d'insuffler un sentiment de sécurité à la personne et pouf! Il en fait ce qu'il veut.
Quelle est ta faiblesse ?On pourrait croire qu'avoir la capacité de ressentir les sentiments des autres, c'est plutôt cool, mais en fait non, ce n'est pas du tout le cas. Parce qu'au final, c'est très compliqué de prendre du recul dessus. Certaines fois, ces sentiments vous sautent en plein visage, et la plupart du temps, c'est quand ils sont très puissants. Une grande peur, une douleur insurmontable ressentit par quelqu'un peu littéralement cloué au sol ce beau petit brun. Comment est ce qu'il gère la chose? Au début, il ne la gérait pas du tout, il doit bien l'avouer. Il se laissait submerger par les sentiments qui l'entouraient. Maintenant, quand il entre dans une pièce, il essaye de prendre du recul avant, au maximum, d'isoler son esprit pour ne pas se prendre tout dans la face. C'est une chose qui ne fonctionne pas tout le temps, il doit bien l'avouer, mais il n'a pas trouvé d'autre solution pour l'instant, malheureusement, alors il fait avec.
Comment as-tu découvert tes capacités ? Il a découvert ses capacités après avoir vécu le pire. C'est à son réveil à l'hôpital, auprès des médecins et des infirmières qui l'entouraient, qu'il ressentait leurs sentiments sans savoir d'où ça venait. Il a d'ailleurs, à cause de ça, deviné avant qu'on lui annonce que la femme qu'il aimait était morte. Mais là où il s'en ait prit le plus dans la gueule d'un coup, c'est la première fois qu'il est sortit de l'hôpital, et qu'il s'est retrouvé entouré de tout un tas de personnes, avec tout un tas d'émotions qui lui arrivaient dessus comme des balles de mitraillettes. Perte de connaissance assurée!
Caractère
Comme vous vous en doutez certainement, Chris est quelqu'un de très attentif aux autres. Il sait écouter les gens, il repère tout de suite quand quelqu'un va mal, mais il ne va pas forcément forcer quelqu'un à se confier. Il laisse les gens venir vers lui, s'ils en ont besoin, il les laisse parler, et il essaye de conseiller, même s'il n'est pas très doué pour ça. En fait,
il aime tout simplement aider les autres, quand il le peut. Il s'attache donc facilement aux personnes qu'il côtoie, et pas toujours aux bonnes, il doit bien l'avouer, il a eut pas mal de surprises de ce côté là, mais bon, c'est la vie...
On peut dire du coup qu'il est un peu naïf, à vouloir laisser sa chance à tout le monde, quoi qu'il advienne, mais il a très bien conscience que tout le monde fait des erreurs dans la vie, et il estime que tout le monde devrait avoir l'occasion de se rattraper pour ça. Il est très serviable, c'est toujours le premier à aider sa vieille petite voisine à monter ses courses quand il la croise dans le couloir. Et bien sûr, son sourire l'accompagne partout où il va. Pourtant, il n'y a pas que des qualités qui trainent chez lui, ça non. Vous découvrirez rapidement à quel point il peut être têtu sur pratiquement tout, quand il a une idée en tête,
c'est assez compliqué de le faire changer d'avis, et quand il est buté comme ça, il passe facilement pour un con. D'ailleurs, c'est pas le mec le plus intelligent que vous pouvez croiser, ni le plus cultivé d'ailleurs. Il connait les bases des choses, on va dire, mais pas plus. Il n'a jamais été bon élève, en même temps, ni quelqu'un de très attentif. D'ailleurs, il peut paraitre rêveur,
quelques fois. Vous lui parlez, mais c'est comme s'il n'entendait rien. En général, c'est quand il y a beaucoup de monde tout autour, son pouvoir prend tellement le dessus qu'il est obligé de se concentrer pour éviter de se retrouver complètement submergé et de péter un câble. Mais ça arrive quelques fois.
Et dans ces cas là, il fait des crises. Et ses crises, c'est pas très joli à voir,
et encore plus difficile à comprendre en fait, quand on regarde bien. Pendant ses crises, il se retrouve plié en deux, comme si sa tête allait explosé. Il saigne du nez aussi, à chaque fois, peut être parce que son cerveau n'arrive pas à faire le tri. Et il perd connaissance, au bout de quelques minutes, s'il n'arrive pas à reprendre le contrôle. En plein rencard, c'est assez embêtant, il faut bien l'avouer.



you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 12
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris Lun 17 Juil - 0:53

Histoire
La vie qu’on avait donnée à Chris n’était pas des plus faciles. Déjà, il paraît assez mal de base, enfin du moins, pour la plupart des gens. Pas pour lui en fait, parce qu’il y avait été habitué, à vivre sans son père, et sans autre figure masculine qui pouvait le remplacer. De ce que sa mère avait bien pu lui raconter dessus, elle était tombée amoureuse d’un homme qu’elle croyait bon, fidèle, loyal, et surtout, complètement dévouée à elle. En somme, elle pensait être littéralement tombée sur l’homme parfait. Quelle belle illusion, n’est-ce pas ? Quand elle est tombée enceinte, elle a vite réalisé qu’elle s’était complètement bercée d’illusions, parce qu’à peine la nouvelle annoncée à l’homme qu’elle croyait être l’amour de sa vie, il avait fait ses bagages, et s’était littéralement enfuit. Impossible de le retrouver, malgré tous ses efforts, et elle devait maintenant assumer le fait d’être littéralement devenue une mère célibataire dès la naissance de son petit garçon. Autant dire qu’après ça, elle et les hommes, c’était même plus la peine d’y penser. Le seul homme dans sa vie maintenant, c’était son fils, et ça le serait jusqu’au bout de sa bien triste courte vie.

Le brun a donc grandi seule avec sa mère, dans une petite maison de campagne, dans un petit village où madame Branwell tenait l’épicerie du coin. Et c’était un garçon très serviable, toujours prêt à aider ses voisins pour des petites corvées, très apprécié par les jeunes de son âge aussi, qui avaient rapidement formés sa petite bande d’amis. Autre chose que l’on pouvait remarquer, c’était son amour pour les chevaux. Sa mère l’avait inscrit très jeune à l’équitation. Il devait avoir quelque chose comme sept ou huit ans, peut-être même plus jeune, il ne se souvient plus exactement. Et il a toujours eut un feeling incroyable avec ces animaux. Le plus étonnant était qu’il ne râlait même pas pour s’occuper d’eux, autre que les monter. Il adorait ça, s’occuper des boxes, prendre soin des étalons, les emmener en balade tous les jours. Et sa mère avait rapidement remarquée qu’il paraissait être né pour ça. Et c’est pour cette raison qu’à ses neuf ans, elle avait claqué une bonne partie de ses économies pour offrir à son fils le plus merveilleux des cadeaux : un cheval rien que pour lui. Oldboy, qu’il l’avait appelé. Pourquoi ? Il ne sait pas trop en vérité. Il trouvait que ça sonnait plutôt bien, et puis, il faut avouer qu’un petit garçon de neuf ans ne réfléchit pas tellement à ce genre de choses. Autant dire que malgré l’absence de son père, c’était un petit garçon heureux, qui était devenu un adolescent brillant. Enfin brillant… Pas à l’école hein, ça, ça n’a jamais été son truc. Mais brillant dans une écurie, ça oui.

Et ça aurait pu continuer comme ça, si le malheur n’avait pas fini par frapper sa famille. Il avait dix-sept ans, quand les choses se sont corsées. Ça faisait déjà plusieurs mois que sa mère n’était pas au plus haut de sa forme. Elle avait des douleurs dans l’une de ses jambes, certaines fois, même si elle le cachait à son fils, il savait que ça l’empêchait de dormir, parce qu’il l’entendait marcher dans la maison la nuit. Mais elle l’avait rassurée de nombreuses fois, lui disant que c’était certainement un début d’arthrose, ou quelque chose dans le genre. De toute façon, pour la convaincre de se rendre chez le médecin… Elle n’avait jamais aimé ça, et même quand il était petit et qu’il était malade, elle trouvait toujours un moyen de le soigner sans médicaments, avec des remèdes naturels. Ça avait toujours fonctionné, mais cette fois, pour elle, ça ne fonctionnerait pas. Ils ont découvert sa maladie lorsque que sa mère a eu une fracture spontanée de son tibia. Autant dire que ce jour resterait certainement gravé à jamais dans sa mémoire. Il se souvenait encore de la voir se lever ce matin-là, de la table de la cuisine, pour aller mettre sa tasse de café dans l’évier. Il entendait encore le craquement de l’os alors qu’elle n’avait fait qu’un pas. Il voyait encore la tasse s’écraser sur le sol, sa mère ne tardant pas à la rejoindre. Et ils avaient attendus des heures à l’hôpital avant de savoir ce qu’il s’était réellement passé.

Sa mère était atteinte d’ostéosarcome. La première chose que Chris s’était dit en entendant ce terme, c’était que ça sonnait très mauvais à ses oreilles. Et en effet oui, ça sonnait plutôt mauvais. Le médecin leur avait expliqué vaguement que c’était en fait une tumeur qu’elle avait dans les os. Et qu’ils allaient devoir lui couper la jambe pour augmenter ses chances de survie. Parce que oui, en général, les chances s’élèvent à soixante-huit pourcents, quand c’est découvert tôt, mais là…. C’était limite s’il leur disait que ce n’était pas déjà trop tard. Mais bon, dans l’espoir, sait-on jamais. Ils avaient eu de la chance jusque-là, pour ça changerait ? Le brun a donc arrêté ses études pour s’occuper de sa mère, et aussi de l’épicerie, le temps qu’elle se rétablisse. Parce qu’il était persuadé qu’elle finirait par guérir. Jusqu’à ce que les médecins découvrent des métastases dans ses poumons. Là, il savait que c’était la fin. On leur avait bien fait comprendre que madame Branwell n’avait plus que quelques mois à vivre, tout au plus deux ans, si elle avait de la chance. Elle n’en a pas eu. Son combat a duré quinze mois, une semaine, et trois jours. Et c’est Chris qui avait découvert sa mort alors qu’il rentrait de l’écurie après y avoir passé quelques heures avec Oldboy. Il avait retrouvé sa mère, étendue sur le sol de la cuisine, inconsciente, une tasse de café brisée au sol non loin d’elle. Cette histoire s’était finie tout comme elle avait débutée.

Après ça, Chris a dû apprendre à vivre seul, et surtout, à gérer un enterrement, en plus de toute la paperasse pour la maison et l’épicerie. Ça n’avait pas été simple à vivre pour lui, en fait, il faisait beaucoup plus les choses par automatisme. Il ne voyait plus personne, mis à part les clients qui venaient encore. Ses amis avaient essayé de le contacter, plusieurs fois, mais en se retrouvant sans réponse, ils avaient fini par abandonner. Et le brun ne leur en voulait pas. Après tout, c’était ce qu’il voulait, vivre seul. Mais il s’était rapidement rendu compte qu’il n’était pas capable de gérer l’épicerie tout seul. Il n’était pas fait pour ça, c’était clair. Mais il fallait bien qu’il se trouve quelque chose pour vivre. Et c’est dans cet optique qu’il était parti à la recherche d’un ranch qui aurait potentiellement besoin de lui. C’est sur les Frads que son dévolu s’était tourné. Le jeune homme avait rencontré Stan, le maître des lieux, et le courant était tout de suite passé entre les deux. Il sentait qu’avec son aide et sa présence, il arriverait enfin à reprendre sa vie en main, et surtout, à faire son deuil. Mais ce n’était pas lui qui l’avait le plus aidé, non. C’était celle jolie fille, Ivy, qui était un peu plus jeune que lui, de quelques années. Le courant était tout de suite passé entre les deux, sans que Chris ne sache vraiment pourquoi. Il se sentait bien avec elle, il arrivait à oublier les malheurs de sa vie, et surtout, à retrouver cette place sur cette Terre qu’il avait perdu en même temps que sa mère. Rapidement, il avait compris qu’il éprouvait bien plus que de l’amitié à l’égard de la jeune femme. Pourtant, il n’avait jamais rien dit. Il n’avait rien dit tout simplement parce qu’il ne se sentait pas prêt. Parce qu’il savait au fond de lui que son deuil n’était pas fini, et il voulait d’abord régler ça avant de s’engager dans une relation au risque de la détruire. Surtout avec elle. S’il y avait bien une personne qu’il ne voulait pas faire souffrir, c’était Ivy.

Et ce travail sur lui avait pris quelques années. Mais il avait fini par y arriver, avec de la volonté. D’ailleurs, il comptait bien lui dire maintenant ce qu’il ressentait pour elle. Mais il voulait faire les choses bien, parce qu’elle le méritait. Parce qu’à ses yeux, elle était une petite princesse qui était tout simplement née dans la mauvaise famille. Mais il n’allait pas s’en plaindre non plus, parce que sans ça, il ne l’aurait jamais connue. Ils étaient en train de s’occuper d’un cheval, tous les deux, comme c’était souvent le cas. Mais Chris ne parlait pas trop. Il n’arrêtait pas de tourner dans sa tête la façon de lui proposer ça sans passer pour un véritable loser. Il avait peut-être l’air d’avoir confiance en lui, mais en réalité, ce n’était pas du tout le cas. Quand elle s’était dirigée vers l’écurie dans le but de se procurer une nouvelle brosse, il s’était dit qu’il l’inviterait à dîner à son retour. Sauf que son retour n’eut jamais lieu, malheureusement. C’était l’odeur de cramé qui était en premier parvenu au brun. Et quand il avait levé les yeux, il avait enfin perçu les flammes. Sa première pensée avait été pour Ivy, pas même pour les chevaux. Elle était à l’intérieur, et il se devait de la secourir. Donc, sans réfléchir, comme un véritable crétin, sans même penser à appeler les secours, il s’était précipité à l’intérieur de la grange. Il l’entendait crier sous la panique, mais au moins, elle était encore en vie. Il essayait de la rassurer, lui disant qu’il venait la chercher, qu’il n’était pas loin, mais…. Une barrière de flammes les séparait. Et une poutre avait fini par lâcher, non loin de lui, heurtant sa tête dans sa chute et lui faisant perdre connaissance. A cet instant, il avait vraiment cru qu’il était mort.

Mais il avait repris connaissance, quelques mois plus tard. A L’hôpital. Cet endroit qu’il avait appris à détester depuis la mort de sa mère. Les médecins lui avaient dit qu’il avait eu beaucoup de chance, et ils essayaient de déterminer les dégâts que son cerveau avait pu subir. Mais tout ce qu’il voulait savoir, c’était où se trouvait Ivy. Si elle allait bien. Et surtout, si elle était vivante. Il avait compris la réponse des médecins avant même qu’elle ne franchisse le mur de leur bouche. Il ressentait leur malaise, leur compassion, mais aussi, leur grande tristesse à son égard. Ce fut quand même foutrement douloureux de les entendre dire que la jeune femme n’avait pas survécu. Une fois de plus, Chris avait tout perdu. Même s’il avait gagné autre chose. Parce que cette sensation, de ressentir les sentiments des autres, elle était toujours là. A chaque fois qu’une infirmière venait le voir. Quand il parlait à la psy qu’on lui avait conseillé pour gérer son traumatisme. Mais le pire, ça avait été quand il était enfin sortit de l’hôpital. Quand il s’était retrouvé à nouveau plongé dans le monde réel, au milieu de tous ces gens. Ces gens qui ressentaient tous beaucoup trop de choses, à lui en faire perdre connaissance. A croire qu’il allait avoir un abonnement à l’hôpital si ça continuait comme ça. Mais non. A son réveil, ce n’était même pas un médecin qu’il avait retrouvé, encore moins une infirmière. C’était un homme. Un militaire, visiblement, vu sa tenue et sa posture. Il lui proposait d’intégrer l’armée. D’intégrer un espèce de programme spécial pour les gens comme lui. Les gens qui avaient des pouvoirs. Même si Chris se demandait comment ce mec pouvait bien être au courant, il avait fini par accepter l’offre. Tout simplement parce qu’il n’avait pas d’autre chose à faire. Et qu’il voulait commencer une nouvelle vie, même si celle-ci serait fortement monotone. Il ne voulait pas se laisser dépérir, tout simplement parce qu’il ne voulait pas décevoir sa mère. Ni Ivy. C’était un peu sa façon de leur rendre hommage.
En réalité je me nomme Choupinette et je suis tombé sur vous grâce à Vous savez, faites pas genre, arrêtez de me vendre des forums comme ça XD. Je pense être présent environ 7/7 et enfin je pense que le forum est ben... parfait, forcément, surtout depuis que je suis dessus !.



you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 12
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris Lun 17 Juil - 6:44

Hiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!! bounce Embarassed I love you
Je suis trop contenteeeee !!! Merci !!!!
Bienvenue chez nous et dans cette histoire de fou !!!



la meilleure façon d'éviter de donner une réponse

c'est encore d'échapper à la question
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur
Sentir son corps incandescent...
Age : 22
▬ Messages : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris Lun 17 Juil - 14:05

Merci à toi d'avoir conçu ce magnifique scénario



you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 12
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris Lun 17 Juil - 18:58

Qu'il est chou XD



la meilleure façon d'éviter de donner une réponse

c'est encore d'échapper à la question
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur
Sentir son corps incandescent...
Age : 22
▬ Messages : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris Dim 30 Juil - 16:38

Fiche parfaite pour moi
Sms double poste



la meilleure façon d'éviter de donner une réponse

c'est encore d'échapper à la question
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur
Sentir son corps incandescent...
Age : 22
▬ Messages : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris Dim 30 Juil - 17:23

center]
Félicitation
Ettt bienvenue au Fort ptit omega   Puis j'sais que tu feras gaffe à où tu mets les pattes avec ma jumelle parce que je sais pourchasser quelqu'un ... et j'sais me servir d'une arme à feu (a)      
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Te voilà maintenant validé(e), Félicitation tu vas pouvoir RP mais avant il va falloir faire encore quelques petites choses à faire. En premier, réserver son avatar dans le bottin pour éviter que quelqu'un le tente en vain.

Ensuite vous si vous êtes un mutant, il faudra aller répertorier son matricule et les choses évidentes pour les métiers et les habitations.

Quand vous aurez fais tout cela nous vous encourageons à créer votre page de journal afin de trouver des liens et donc vous aider pour Rp ^^

Amusez vous bien et bienvenue une fois de plus parmi nous.
[/center]


©️Nîniel

avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 134
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yep, that's me ❄︎ Chris

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Yep, that's me ❄︎ Chris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chris Slayer. Tremblez, humbles mortels !
» Moody LiveJournal
» (m) - CHRIS EVANS » I'm still loving you.
» Evaluer l'indice de perf sous Windows 8.1 / W10
» (M/Libre) Chris Pratt - Together or not at all

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Mutant :: Les dossiers secrets :: Les présentations :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: