AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Réveil difficile après frousse monumentale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annapolis :: Hillcrest :: Habitations
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Réveil difficile après frousse monumentale Lun 27 Fév - 1:56


Zephyr & Maddy

Quelque chose chez lui m’apaisait totalement. Je ne savais pas trop quoi, pourquoi ou comment mais tout me semblait aller beaucoup mieux. Même si je m’étais prit tout un mur dans la figure, même si j’avais vécu mon pire cauchemar pendant quelques instants. Il était là, maintenant avec moi. Ce simple fait apaisait toutes les tentions. Bon après c’était peut être parce que j’étais submergée par les endorphines et que j’avais juste l’impression de flotter sur un petit nuage. Je me perdis un moment dans ses beaux yeux vert quand il de ce qu’il aimerait pouvoir faire. Un sourire étira mes lèvres et mon regard si fit pétillant, d’envie, d’amour, de joie. Il avait raison je ne pourrais pas plus m’en empêcher que lui. J’en avais envie et ce n’était pas la plus sage des décisions à prendre. Pas dans mon état en tout cas. Je soupirais légèrement et je reposais ma tête contre son torse en fermant les yeux. Je laissais ma main se balader sur son torse jusqu’à ce qu’il s’éclaircisse la voix pour reprendre la parole. Je ne pus m’empêcher de sourire et de relever la tête pour le regarder.

Honnêtement, je préfère les douches.

Mes lèvres s’étiraient en un petit sourire en coin qui en disait probablement plus long qu’un discourt. Comment oublier le jour de notre rencontre ? Totalement impossible à mon sens et rien que d’y repenser, j’avais envie de recommencer. Je me mordis la lèvre inférieure. Non, ce n’était définitivement pas sage, je le savais bien. Tout comme je savais que si je ne quittais pas ses bras tout de suite je ferais n’importe quoi pour le motiver pour un nouveau round. J’expirais longuement et je me redressais légèrement pour déposer un bref baiser sur ses lèvres.

Je vais prendre ma douche, seule, ensuite tu pourras y aller et on verra pour le petit déjeuner.

A vrai dire, je lui laissais le choix sans vraiment lui laisser le choix puisqu’avant qu’il ne puisse me répondre, je pris sa main sans la mienne pour embrasser sa paume. Et enfin je quittais la douce étreinte de ses bras, totalement à regret, mais je me rendis dans la salle de bain. Je poussais la porte derrière moi mais elle ne se fermi pas vraiment, laissant un entrebâillement de quelques centimètres. J’ouvris l’eau dans la douche puis laisser le temps à celle-ci de chauffer un minimum avant de me glisser sous l’eau. Je mis se temps à profit pour chercher de quoi attacher mes cheveux. Mon regard se perdit tout de même lorsqu’il croisa mon reflet dans le miroir. Je n’aurais sût dire exactement pourquoi mais je me sentais bien, épanouie, plus belle que je ne l’avais jamais été. En faite, je me sentais bien plus désirable que par le passé. Je savais que je représentais un genre féminin qui en attirait plus d’un, petite blondinette aux yeux bleu mais je ne m’étais jamais sentit à ce point désirable. Et je n’avais envie que de lui, que lui me désire et personne d’autre.

Mes yeux finirent par s’arrêter sur l’énorme pansement qui barrait mes côtes. Je ne pus m’empêcher de grimacer légèrement avant de le retirer pour découvrir le fameux bleu qu’il cachait. J’expirais longuement, un peu plus fort que tout à l’heure et j’abandonnais le pansement sur le bord du lavabo avant de me glisser sous l’eau. Je profitais des endorphines et donc de ne pas ressentir de réelle douleur pour le moment pour me laver en quelques minutes avant de couper l’eau et de m’emmitoufler dans un peignoir de bain. Je retournais alors dans la chambre. Mes yeux s’étais a peine poser sur lui que j’affichais un large sourire. Je me rapprochais à nouveau de lui pour poser une main sur son torse et un baiser sur ses lèvres.

Tu peux y aller si tu veux.

©Tagada



remember that night when it was all about us without all the bullshit

avatar
theta
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 447
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réveil difficile après frousse monumentale Lun 27 Fév - 8:53

J'étais bien à la tenir dans mes bras, à sentir sa main effleurer doucement mon torse et j'eus un petit soupir de bien être à l'idée de passer la journée ainsi. Idée tentante, mais qui finirait inévitablement par nous en train de refaire l'amour, elle m'attirait comme un aimant et je savais que même avec tout la meilleure des volontés, je finirais par me laisser aller à l'appel de son corps. Alors je lui proposais ce bain et j'eus un petit sourire en coin, quand elle parlais de douche. Elle avait raison les douches étaient les meilleures surtout quand elle était dedans avec moi. Je répondis à son baiser et mon sourire réaparus quand elle parla de se doucher seule. J'hochais rapidement la tête et la laissais filer en soupirant, oui sa décision était la plus sage. Je ne savais pas si elle avait fait exprès de laisser la porte entrouverte ou pas, mais mon regard se fixa sur elle, j'allais surement passer pour un gros pervers. Pourtant, je ne détournais pas le regard, laissant mes yeux glisser sur ces courbes, remontant jusqu'à son visage et alors nos regards se croisèrent, je ne me détournais pas, je la regardais alors les yeux brulant de désir pour elle. J'avais contracter mes muscles pour ne pas faire le moindre mouvement, car l'envie de la rejoindre était tellement puissant que je savais que si j'entrais dans cette salle de bain, je ferais sans doute une bétise. Enfin, une douce bétise, mais c'est à cet instant qu'elle ôta le pansement, me laissant entrevoir le bleu et je repris conscience de ce qui lui était arrivé hier.

Je posais mes mains derrière ma tête après qu'elle ai disparus de mon champs de vision. Je l'entendais se laver, mais j'étais plongé dans mes pensées, le regard fixé au plafond, je repensais à tout ce qui s'était passé hier, à chercher ce que j'aurais pu faire pour éviter qu'elle soit blessée. Je méditais aussi sur ces deux mutantes, elles avaient des pouvoirs puissant et je n'étais pas sur qu'elles les maitrise réellement, ce qui pouvais en faire un danger pour les autres. Pourtant, j'étais bien décidé à ne rien révelé, à modifier légèrement les choses pour qu'elles ne soient pas inquiétée car elles avaient tout risqué pour sauver Maddy et je leur en serait toujours reconnaissant. Je fus sortis de mes pensées par le retour de la jeune femme, elle avait passé un peignoir, ce qui était une sage décision de sa part, je souris tendrement à la main sur son torse et à ces lèvres sur les miennes. L'idée de la douche était tentante, une douche bien froide pour me remettre les idées en place. Je me redressais pour l'embrasser plus franchement, saisissant sa tête entre mes mains avant de me reculer et de lui sourire. Je me douche et après je te soigne. Je déposais un dernier baiser sur ces lèvres avant de me lever à mon tour, complètement nu, je me dirigeais vers la salle de bain ou je me glissais sous le jet d'eau froide pour me réveiller complètement, mais aussi pour calmer mes ardeurs.

Je fus rapide, mis à part en sa compagnie je n'étais pas un adepte des longues douche, j'enroulais une serviette autour de mes hanches et retournais récupérer mes habits dans la chambre. Enfiler les habits de la veille n'était pas des plus agréable, mais je n'avais pas le choix, j'entendais Maddy s'activer dans la cuisine et je soupirais doucement avant de la rejoindre. Elle semblait préparer le café, alors je la rejoignis posant mes mains sur ces hanches pour ne pas lui faire mal aux côtes et je me collais contre elle. Je croyais que je devais m'occuper du petit déjeuner. Je souris en déposant un baiser sur le haut de sa joue. Je respirais profondément, les effluves de son parfum maintenant famillier me chatouilla les oreilles et je savais que cette odeur amènerait maintenant les souvenirs de notre rencontre. Il faut te soigner ma belle. Je me reculais lentement, avant d'aller chercher la crème que j'étalerais en couche épaisse sur son bleu avant de mettre un nouveau pansement.
avatar
militaire
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 74
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réveil difficile après frousse monumentale Lun 27 Fév - 22:31


Zephyr & Maddy

Je me mordis la lèvre inférieure en le regardant disparaître dans la salle de bain. Je ne me gênais d’ailleurs pas pour le détailler le temps que je pouvais puis je baissais la tête en souriant. La situation n’était pas parfaite mais j’étais contente d’avoir fait sa connaissance. D’une manière ou d’une autre, il arrivait à me faire oublier à quel point ma vie pouvait être compliqué. Quand j’étais avec lui j’oubliais le moindre de mes problèmes. Je me retins mon envie de m’écrouler sur le lit pour plonger ma tête dans l’oreiller sur lequel il avait dormit, juste histoire de pouvoir avoir son odeur m’entourant. Je quittais le lit pour me changer, j’enfilais un pantalon qui me servait généralement de pyjama ainsi qu’un débardeur que je déposais délicatement sur ma peau pour éviter de me faire plus mal que nécessaire. Et sans plus attendre je descendis au rez-de-chaussée pour me rendre dans la cuisine. J’y trouvais Mushu installer sur le carrelage. Je me mis à sa hauteur pour lui gratouiller la tête.

C’est donc là que tu es venu te réfugier mon grand !

J’affichais un petit sourire. Je l’avais sentit s’installer à côté de moi dans le lit mais je ne l’avais pas sentit partir et il était totalement sortit de mon esprit. Je me relevais pour lui sortir un bonbon pour le lui donner. Histoire de me faire pardonner de ne pas avoir plus prêter attention a lui tout à l’heure. Je lui offrit une dernière caresse derrière l’oreille avant de me laver les mains pour ensuite lancer la préparation du café. J’étais totalement plongée dans mes pensée et je ne me rendit pas tout de suite compte qu’il avait fini de prendre sa doucher. Je me rendis compte que sa présence lorsqu’il posa ses mains sur mes hanches en se collant à moi. Je fermais les yeux en posant ma tête contre lui. J’étais en train de m’habituer à ses genres de gestes, ce genre de contactes. Je souris un peu plus largement lorsqu’il déposa ses lèvre sur ma peau. Et même lorsqu’il partit, je restais plantée là immobile en soupirant de bien être. Oui, la situation n’était pas parfaite mais je n’avais pas envie qu’elle soit différente. J’étais heureuse avec lui et j’avais hâte d’en découvrir plus sur lui. Finalement, je le laissais me soigner en maintenant mon débardeur pour lui laisser le champ libre à mon magnifique bleu puis poser le pansement qui protégerait toute la zone. Une fois qu’il eut fini, je posais ma main sur sa joue avant de l’attraper par ses vêtements pour l’attirer à moi et l’embrasser brièvement.

Merci. Promis je te laisse t’occuper du petit déjeuné.

©Tagada



remember that night when it was all about us without all the bullshit

avatar
theta
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 447
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réveil difficile après frousse monumentale

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Réveil difficile après frousse monumentale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» difficile d'écouter son coeur quand sa tête est ailleurs.
» Continuer un itinéraire après un arrêt.
» Arrondir un réel à deux chiffres après la virgule
» [Modération] Retour au message suivant après suppression d'un message
» Couleur après avoir cliqué sur le bouton "Merci"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Mutant :: Annapolis :: Hillcrest :: Habitations-
Sauter vers: