AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dorian Kirk Talbot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Hors RP :: Le reste
MessageSujet: Dorian Kirk Talbot Jeu 25 Aoû - 21:46

Dorian Kirk Talbot

Identité

Je m'appelle Dorian Kirk Talbot, mais parfois mes proches me surnomment Kirk (Depuis que Hernan a lancé la mode...) ce que j'ai appris à accepter. Je suis né le 31/10/2015 dans le labo de la base et j'ai donc fêté mes (33 ans d’apparence) âge bougies. Dans la vie quotidienne, je suis Chasseur de mutants et calmant sur patte pour Hernan et je gagne Plutôt bien ma vie et cela me permet d'ailleurs de vivre dans Fort Detrick. Ma vie est déjà trépidante, pourtant côté coeur je suis célibataire et je suis plutôt attiré par les deux. On me dit souvent que je ressemble à Charlie Cox et pour remplir ce dossier, j'ai rassembler mes photos grâce à Tumblr.

Pour les mutants effacez si pas concerné
Je suis donc de la génération Omega et je ne connais pas le projet Avalon. Dans mes gènes j'ai deux pouvoirs d'inscrit et ils sont Manipulation du sang et Nyctalopie. Malheureusement, il y a aussi des inconvénients et voici la mienne : Si je manipule le sang d'autrui comme je le souhaite, le mien m'est inaccessible et plutôt faible. En conséquence, je suis soumis à des crises d'anémies sévères et je dois subir des transfusions sanguines régulières. De plus, à cause de ma nyctalopie, mes yeux sont devenus beaucoup plus sensibles à la luminosité que la moyenne, m'obligeant à porter des lunettes de soleil très souvent. Envers le Projet Avalon je me sens fidèle

Quelques Questions

Quelles sont tes capacités ?Manipulation sanguine: Je possède un lien tout particulier avec l'hémoglobine; je la sens, je sais où je peux la trouver. De là, je peux la manipuler à ma guise. Ce qui veut dire ralentir ou accélérer son cours dans le corps humain, le chauffer ou le refroidir, le faire coaguler à une vitesse incroyable, isoler des éléments dans le sang (glodubles blancs, globules rouges, nutriments...)...Tout ceci dans votre corps. Hors du corps (et oui, je peux le forcer à quitter votre corps), ça ressemble beaucoup à de la manipulation de l'eau; le déplacer à ma guise et jouer sur son état physique. Je peux aussi absorber le sang via ma peau, mais n'étant pas forcément compatible avec le mien, je dois éviter de le faire de trop, sinon je risque de sacrés malaises. En revanche, je ne peux pas créer du sang, je dois utiliser du sang déjà existant et je ne peux manipuler mon propre sang.
Nyctalopie: Dans l'obscurité, j'y vois comme en plein jour. Comme un chat un peu. Cependant, il faut qu'il y ait un minimum de lumière. Dans le noir complet, ça ne sert à rien.
Quelle est ta faiblesse ?Je peux manipuler le sang de n'importe qui comme je le souhaitais sans même suer. Cependant, mon propre sang est faible en hémoglobine. Je fais, si on veut résumer, ce que l'on appelle de l'anémie hémolytique. Ce qui cause une pâleur accrue de ma peau en général, mais aussi d'autres symptômes qui dépendent selon la crise du moment: difficultés à respirer, hyperventilation, vertiges violents ou des bourdonnements dans mes oreilles. Franchement désagréables. Pour pallier à ces petits désagréments (euphémisme, bonjour), je dois faire des transfusions sanguines régulières. C'est embêtant, mais nécessaire. J'ai aussi des yeux dits photophobes. Ce qui signifie particulièrement sensibles à la luminosité ambiante, tout spécifiquement la lumière du soleil et je peux vite me retrouver avec une migraine i je ne porte pas de lunettes de soleil à l'extérieur en journée. Oui, même quand il pleut.
Comment as-tu découvert tes capacités ? Avant de devenir chasseur de mutants, j'étais un scientifique. Plutôt brillant dans mon domaine, la biochimie. Puis je suis tombé malade. Une Leucémie, mais une forme encore inconnue jusque là. J'ai travaillé pendant des mois pour essayer de trouver un serum pour me soigner, jour et nuit, malgré ma santé se détériorant de jours en jours. J'ai fini par trouver un sérum qui devrait marcher...Et je l'ai testé sur moi-même. Je ne pouvais pas attendre toutes les phases de test, je serais mort d'ici-là. Alors certes, le serum m'a guéri, mais il m'a aussi fait muté. Alors qu'une infirmière voulait m'aider, moi qui délirai à cause d'une crise d'anémie sévère et de la mutation s'effectuant en moi, mes capacités se sont réveillées et elle est morte, vidée de son sang...

Caractère
Posé – Dorian n’a que rarement un mot plus haut que l’autre. Il est calme et doué d’un grand sang-froid. Même si vous lui hurler dessus il se contentera de vous écouter vous énerver avant de vous répondre avec calme. Il a un effet reposant sur la plupart des gens, ce qui explique probablement pourquoi ses supérieurs l'ont mis en équipe avec Hernan. Ce n’est pas en toute circonstances cependant, il y a aussi des situations qui mettent à mal son calme. Ce qui ne veut pas dire non-violent, méfiez-vous.
Froid au premier abord – Son calme et son côté imperturbable (ainsi que ses sourires parfois absents) ont tendance à le faire apparaître froid quand on le rencontre, mais ce n’est qu’une apparence. Il ne le fait pas vraiment exprès, soit dit en passant. Hernan tente de le faire sortir un peu de sa coquille, doucement mais sûrement.
A l’écoute – Comme on vous le disait, il a l’air détaché, mais il est bel et bien là et il vous écoute si vous avez besoin de parler. Il n’a pas forcément de conseil à vous donner, il faut bien le reconnaître, mais il sera toujours là pour vous écouter. Même si des fois ça sera simplement pour en apprendre plus sur vous.
Compréhensif – C’est quelqu’un qui relativise beaucoup et qui tente de se mettre à la place des gens pour les comprendre. C’est aussi pour cela qu’il a des facilités à garder son calme, il relativise, il envisage et il est généralement objectif. Il a ses avis, bien évidemment, il ne cautionne pas tout, mais il comprend les raisons derrière les actions. Ca ne veut pas dire qu’il les accepte ou qu’elles excusent certaines actions.
Rancunier – D’ailleurs, s’il comprend le pourquoi, il n’excuse pas et il peut vous en vouloir pendant longtemps. Vous le sentirez très vite, il se montre encore moins bavard qu’à l’accoutumé et pour le coup, sa froideur ne sera pas qu’une façade.
Intelligent – Il possède un esprit scientifique, originellement ; ce qui veut dire curieux, avide de connaissances et de découvertes. Alors à présent, il possède une vaste culture générale, plus accentuée en science qu’autre chose, mais il aime aussi beaucoup la musique, surtout le jazz.
Stratège – Son intelligence s’étend aussi à la stratégie, militaire ou générale. Il est patience en plus de cela, donc il peut prévoir des choses sur le long terme.
Rigoureux – Son apprentissage scientifique laisse des traces dans son comportement au quotidien et sa rigueur ainsi que son organisation en est un vestige. Il aime que les choses soient bien faites et il fera en sorte que ça soit le cas. Oui, il est aussi un léger mania du contrôle, mais rien de bien méchant, promis.
Réservé – Ca, ça a toujours été. Dorian est quelqu’un de très sensible, malgré son air intouchable qui lui colle à la peau. Il évite cependant de trop montrer cette sensibilité qui peut parfois se transcrire par de la timidité. Il n’aime pas les endroits bondés de mondes ni, pour être honnête, sortir de chez lui quand il n’en n’a pas besoin. Ca peut faire un peu ours mal léché, pourtant, aller prendre un verre ou aller au cinéma avec des amis lui va très bien, mais rarement plus que cela. Ce qu’il préfère ? Se faire des soirées tranquille avec des amis chez lui. Même si amener des gens à Fort Detrick est compliqué, il faut bien l’admettre. Ce qui se transforme souvent en soirées avec Hernan et d'autres Omégas.
Sociable – Casanier, certes, mais pas associable. Au contraire, une fois le premier pas franchi, que ce soit par vous ou par Dorian, vous vous rendrez compte assez vite qu’il est quelqu’un d’agréable et relativement souriant, même s’il ne rit presque jamais. Oh, vous le verrez s’il s’amuse, il a en général un grand sourire et ses yeux disent ce que son corps ne dit pas forcément.
Impulsif – Il n’est pas, fondamentalement, quelqu’un qui se laisse aller à ses émotions, comme expliqué plus haut, mais parfois, son calme lui échappe et il peut alors avoir des réactions imprévisibles. Notamment quand il veut défendre les personnes qui lui sont proches ou les protéger.
Protecteur – Ah ça, si quelqu’un arrive à se frayer un chemin dans son cœur, cette personne aura droit à tous les égards de la part de Dorian. Lui qui ne semble pas s’inquiéter de grand-chose, honnêtement, il sera à l’écoute de vos besoins et parfois remarquera même des choses que vous ne penseriez pas, amenant alors ce dont vous auriez besoin sans même que vous ne le demandiez. Si c’est dans la mesure de ses moyens, évidemment. Alors si vous vous en prenez à ses amis (Notamment à Hernan)...Courrez, vite. Personne ne touche à ses amis, et si cela arrive, vous libérerez la bête. Il est posé, mais pas non-violent et depuis son arrivée à Fort Detrick, il a appris à se battre; plus que cela, la rage qui peut prendre possession de lui peut l'amener à des comportements extrêmes. Croyez-le ou non, mais dans cet état, tuer n'est pas vraiment un problème pour lui. Ironiquement, seul Hernan arrive à le stopper dans ces cas-là, plus souvent en usant de sa force que de ses mots.
Possessif – Alors s’il est protecteur il sera aussi possessif envers les personnes auxquelles il tient, soyez prévenus. Il ne le montre pas forcément, sachant très bien que ça peut vite paraître étouffant, mais des fois il ne peut pas s’en empêcher. Sa possessivité est une des raisons qui peuvent aider son calme à le fuir, soit dit en passant.
Complexé – Autant être honnête, il n’a jamais été quelqu’un avec une grande confiance en soi. En ce qu’il fait, oui, mais en lui en tant qu’être humain ? Pas vraiment. Que ce soit d’un point de vue physique, de ses activités…Il était le nerd de service, la crevette intello qui était la tête de turc des autres. Aujourd’hui, avec l’addition de ses pouvoirs qui le font encore plus sortir du lot, ça ne va pas en s’arrangeant. Il tente de faire des efforts pourtant, mais ce n’est pas encore ça. De plus, il a peur de ce qui sommeille en lui. Cette rage, cette violence enfouie...Ce qui l'effraie le plus? Qu'il sache pas si ces impressions lui viennent du serum, ou si elles ont toujours été là...
Sarcastique – Etre calme et compréhensif ne veut pas dire qu’il ne peut pas se montrer caustique quand il le souhaite. Oh ça il le peut messieurs, dames. Ca vous surprendra sûrement, mais il n’est pas en manque de traits d’esprit quand il veut.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorian Kirk Talbot Jeu 25 Aoû - 21:47

Histoire
Il n’a jamais autant hésité à rentrer chez lui que ce jour-là. Une journée pourtant banale à l’école, hormis pour un léger détail ; le magnifique œil au beurre noir ainsi que la petite plaie sur son arcade nasale, qui ne saignait plus mais qui était encore loin d’avoir cicatrisée. Il ne voulait inquiéter personne, il ne voulait rien expliquer à personne. Tout ce qu’il voulait, rentrer, emmener son goûter dans sa chambre et y rester. A y faire ses devoirs ou à écouter la dernière cassette que son père lui ramenait de son travail, essayant de le convaincre un peu plus que le jazz était la musique de la vie, même s’il prêchait un converti. Ou les deux, il se concentrait mieux quand il avait de la musique avec lui. Mais il n’en fut pas ainsi, car depuis quand la vie fait ce que l’on souhaite qu’elle fasse ? Il rentre et, forcément, sa mère vient le voir, le visage fatigué par de trop longues heures à travailler pour assurer une vie à peu près confortable pour leur famille.

"Dorian ?! Mon dieu que t’est-il arrivé ?!" elle s’agenouille devant lui, l’inquiétude marquant ses traits et elle passe une main tendre sur son visage.

Il a dû tout expliquer, comme quoi des garçons s’étaient moqués de lui à l’école et que, malgré tout ce que sa mère avait pu lui dire, il n’avait pas réussi à garder son calme. Il les avait attaqué, lui qui sait à peine se battre. Pourtant c’était stupide, ils ne se moquaient de rien d’important pourtant : comme quoi il préférait faire de la gym plutôt que du football, comme quoi il était le chouchou de la classe (alors que c’était faux, il voyait comment Mr Jinks le regardait quand il lui rendait ses copies, comme si lui mettre une bonne note lui arrachait un peu plus de son âme putrides) et tout ce qui le démarquait du reste des autres enfants, alors que lui ne voulait que s’intégrer au contraire. Ce que les enfants peuvent être cruels…

*-*-*-*-*-*-*-*

Il n’avait pas besoin de cela maintenant. Il n’y a pas de bons moment pour contracté une leucémie vous me direz. Mais cette période de sa vie était vraiment la pire que le destin aurait pu choisir pour lui faire son cadeau empoisonné. Il était en phase de terminer son doctorat en biochimie. Il n’avait pas de temps à perdre avec une leucémie ! Sauf qu’elle s’avéra plus maligne que l’on ne le pensait ; une forme encore inconnue, attaquant non seulement la moelle osseuse mais aussi les globules eux-mêmes, rouges principalement. Que pouvait-il y faire ? Il n’y avait pas de traitement. Etait-il donc voué à mourir, plus ou moins vite, dans d’atroces souffrances ? Non. Il s’y refusait. Il n’avait que 30 ans, il avait encore toute sa vie devant lui et il refusait de la voir le quitter alors qu’il se faisait bouffer de l’intérieur par un cancer. Il était bio-chimiste bon sang ! Hors de question qu’il reste les bras croisés à attendre la mort.

Il s’est lancé dans l’idée folle de trouvé un remède, un sérum qui pourrait le guérir. Projet ambitieux, mais s’il peut faire une chose avant de partir, c’est bien les aider à trouver un début de réponse à leurs questions. Il travailla, jour et nuits, sentant sa santé se dégradant de jour en jour et il le sentait. Les poussées de fièvre à le faire délirer. Les crises d’anémies, qui le rendaient faible et inutile. Les plaies minimes qui ne s’arrêtaient pas de saigner…Pourtant, il savait qu’il avançait, cependant la structure de son sérum ne cessait de se désagréger avant d’arriver au point de destination, à savoir les cellules malades. Le sang coagulait trop vite autour des éléments du sérum et bloquait son avancée. Ce qui l’a sauvé ? Un reportage animalier que regardait son colocataire sur les chauves-souris vampires. Leur salive était composée d’un anticoagulant puissant. Ce fut la révélation. Il fallut encore du travail, mais finalement, les tests sur les cultures des cellules cancéreuse s’avéra payant et il fit une erreur que tout scientifique aurait pu éviter, il l’a testé sur lui. Sans faire de tests cliniques préalable. Grave erreur, mais il n’avait pas le temps de faire autre chose. Il n’avait plus de temps. Bientôt la maladie le forcerait à finir ses jours sur un lit d’hôpital et il ne pouvait accepter cela, il ne pouvait rater son coup si près du but. Ah ça, le sérum à fait effet et quel effet…

Quand il se réveilla ensuite, il était dans une chambre d’hôpital. Il se sentait groggy, faible, comme quand il subissait une crise d’anémie…Non. Non non non non non ! Il ne pouvait pas être à l’hôpital, il avait encore du travail s’il avait une crise d’anémie. Il ne pouvait pas se trouver là. Il se leva alors, débranchant qui alerta une infirmière. Cette dernière arriva alors qu’il était à peine debout, perché debout grâce à la perfusion. Elle tenta bien de le forcer à se rallonger mais il ne l’écoutait pas, la fièvre le faisait délirer et il finit par perdre son calme, lui hurlant de le laisser tranquille.

C’est là qu’il le sentit.

Le pouvoir.

Celui qui allait le transformer à jamais. C’est comme si soudain son monde se colorait, alors qu’il sentait chaque petite cellule sanguine dans l’être qu’était l’infirmière. Conscient de ce qu’il faisait tout en ne l’étant pas tout à fait, Dorian chercha cette sensation, cherchant à la comprendre, à l’augmenter même, elle qui était si apaisante. Pourtant, très vite, les cris de la jeune infirmière se turent et ce fut un dur retour à la réalité. Quand il posa enfin les yeux au sol, le corps de la jeune femme le salua. Un teint pâle, une mare de sang à ses pieds, sous ses pieds même. Il paniqua et recula, renversant presque le lit. Un cri qui déchira le silence étouffant, mais pas le sien, celui d’une autre infirmière en arrivant sur la scène.

Deux jours plus tard, il fut placé en isolement dans l’aile psychiatrie de l’hôpital. Ils avaient beau n’avoir trouvé aucune blessure physique, ils faisaient comme si cela était l’œuvre d’un fou furieux du scalpel. D’où son transfert en psychiatrie. Il était prostré, chaoqué, traumatiser. Etait-ce vraiment lui qui avait tué cette femme ? La pauvre. Maintenant que la fièvre est retombée, c’est comme si son cerveau aimait le torturer : les cris de la jeune femme agonisante le hantait chaque nuit que dieu faisait depuis l’incident…

Une clé dans la porte ; cette dernière qui s’ouvre.

Il relève le visage sur la porte, assis sur le sol à observer ce blanc parfait, cherchant des imperfections. Un homme qu’il n’a jamais vu entre, un sourire calme et doux sur le visage.

"Mr Talbot, je présume ? Enchanté, mon nom est Dr Thaddeus." Il s’approche alors que Dorian recule dans sa cellule. Acculé contre le mur il ne peut qu’observer, impuissant, cet homme entrer dans son espace vitale, dans un espace qu’il a considéré comme sauf de son pouvoir dévastateur.
"Arrêtez" sa voix grince par le manque d’usage et il se recroqueville sur lui-même.
"Ne vous en faites pas Mr Talbot. Je ne vous veux aucun mal."
"Moi non plus, ce qui ne veut pas dire que je ne vous en ferais pas…" Thaddeus semble comprendre et s’assoit sur une chaise face à lui.
"L’infirmière, c’est ça ?" Dorian hoche simplement la tête, détournant le visage de cet homme trop bien renseigné. Il entend l’autre soupirer, mais pas d’agacement, plus…attendri ? "Mr Talbot, Dorian. Vous possédez un don–"
"Une malédiction"
"…Vous possédez des capacités qui intéressent mes employeurs." Pas de réponses "Nous pouvons vous aider à vous contrôler Dorian. Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal, mais pour vous aider. Nous avons vos recherches, nous pensons savoir ce qui a causé le…changement, et nous pouvons vous aider."
"Vous pouvez me rendre ma vie d’avant ?" il regarde Thaddeaus, qui semble attristé à présent.
"Malheureusement non. Mais nous pouvons vous en offrir une nouvelle, où vos d-, capacités seront utilisées à bon escient. Vous pourrez aider les gens, Dorian. N’est-ce pas ce que vous espéreriez faire en devenant bio-chimiste ? Développer des formules, des molécules actives pour vaincre les maladies ?" il hoche doucement la tête "Alors venez avec moi."

Il l’observa longtemps, considérant cette offre. Il se doute qu’il ne sera qu’un outil de plus dans une panoplie parmi d’autres. Mais s’il peut apprendre à contrôler ce pouvoir, cette destruction, le monstre qu’il sent grandir en lui, et surtout, toute cette rage qu’il sent grouiller en lui, ne demandant qu’à sortir, alors, il pourrait peut-être faire quelque chose pour expier ses péchés. Il hoche alors la tête, et Thaddeus sourit.

"Bienvenu dans l’armée américaine Mr Talbot. Maintenant, je suis désolé mais…"

Plus vite qu’il n’en faut pour dire ouf, l’homme lui injecte un produit et il se sent partir, plus groggy encore qu’un instant plus tôt et très vite, il sombre.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Fort Detrick est bien une base militaire s’il en juge par l’entrainement qu’on lui fournit chaque jour. Ses yeux se sont révélés nyctalopent…Et photophobe aussi. Pour soulager ses rétines, il porte en quasi-permanence des lunettes de soleil prévues à cet effet. Mais comme avant, il ne parle que très peu, gardant ses distances avec les autres, bien que son contrôle soit devenu bien meilleur qu’avant. Il a toujours appris vite de toute façon.

Pourtant, certains ne semblent pas comprendre le concept d’espace personnel. Ce fut le cas d’une bande d’autres soldats se trouvant là. Ce qu’ils n’aimaient pas chez Dorian ? Sont impassibilité, sa solitude qu’il forçait sur d’autres. Un manque de cohésion d’équipe…Et d’autres sujets triviaux pour simplement chercher à déclencher quelque chose. L’ennui, probablement. Et comme quand il était enfant, les choses ont vite dégénérer. Il se prend un coup. Et si enfant il aurait opéré une retraite stratégique, il n’est plus le même gamin ; il sait se battre à présent et il ne va pas laisser des types comme cet abruti lui dire comment agir ici. La bagarre éclata et un nouvel arrivant vint s’en mêler, prenant le parti de Dorian. Ce qui fut étonnant ? La synchro avec laquelle les deux hommes se battaient, comme s’ils étaient fait du même moule, comme s’ils communiquaient par la pensée ou quelque chose. Ils se mouvaient l’un autour et avec l’autre comme un danse…Quand les autres ont fini par partir, s’avouant vaincu, Dorian n’a même pas laissé l’autre en placer une qu’il annonça, d’un ton calme et peut-être un poil froid.

"J’avais la situation son contrôle"

L’autre lui lança un regard, Dorian le soutient. Une brève mais (très) animée discussion s’en suivit et la bagarre reprit. Plus tard, ils ont fini par avoir une discussion civilisée, durant laquelle ils ont échangé leurs noms respectifs.

"Attends, répète un peu, c’est quoi ton second prénom ?"
"Kirk." Dorian soupire "Mon père était fan de Star Trek" il voit Hernan, car tel est son nom, avoir un grand sourire puis il lui donne une tape sur l’épaule, amicale et franche.
"Alors pour moi ce sera Kirk."
"Mais…"
"Pas de mais, c’est comme ça."

Dorian – Kirk – leva les yeux au ciel avec un sourire et haussa les épaules. Qu’il l’appelle comme il veut. Après tout, ça restait son nom.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Après en avoir discuté et surtout l’avoir vu sur le terrain, Dorian connaît les capacités de Hernan…Ainsi que sa faiblesse. Une situation pour laquelle il aimerait aider. Alors il a fait des recherches et, c’est avec un sentiment de légèreté dans l’estomac qu’il se rendit à la chambre d’Hernan. Seul un grognement douloureux répondit à ses légers coups sur la porte et il entre, le trouvant allonger sur le lit, forcé d’attendre que ses crampes passent…Dorian s’approche alors et s’assoit sur le lit, l’occupant de la chambre souriant en le voyant.

"Hey, amigo…Que me vaut le plaisir ?"
"Je pense pouvoir t’aider. Avec tes crampes."
"Ah ?" Dorian hoche la tête et lève une main qu’il laisse passer au-dessus de la jambe gauche d’Hernan.
"Ce que tu ressens ressemble à des crises de PPHK, ou Paralysie Périodique Hyperkaméliques. Ce qui signifie un surplus de Potassium dans le sang. Alors si j’arrive à isoler le Pota–" une main agrippe son poignet et il relâche l’attention sur son pouvoir, observant Hernan
"Ne gâche pas ton énergie sur moi."
"J’ai demandé une transfusion supplémentaire, Hernan" le sus nommé lui lance un regard qui en ferait fuir plus d'un, mais pas Kirk "Et ce n’est qu’un juste retour des choses." Vu le nombre de fois où il l’a porté car son anémie lui jouait des tours.
"Quand même."

Pourtant, il a relâché le bras de Kirk pour le laisser continuer. Durant de longues minutes il est resté là à laisser sa main survoler le corps d’Hernan, attendant de sentir le surplus de potassium se désagréger doucement. Ca n’effaçait pas les crampes, mais ça les soulageait un peu, et pour cela, Kirk était heureux. Son pouvoir, pour une fois, servait à autre chose qu’à blesser ou effrayer les gens…
En réalité je me nomme Christine et je suis tombé sur vous grâce à PRD (où je suis Tesla). Je pense être présent environ 4/7 et enfin je pense que le forum est avis.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorian Kirk Talbot Ven 26 Aoû - 9:47

Hey rebienvenueuh petit vampire

ça fait plaisir de revoir ta bouille ici x3 enfin avec une nouvelle bouille du coup xD mais charlie .....DAREDEVIL QUOI *p* bref 10000 pouces verts pour le vava

Courage pour ta fichette et si t'as des questions n'hésite pas ;3



©Nîniel

avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 132
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorian Kirk Talbot Ven 26 Aoû - 10:03

Merci Kai *-*

Ca fait plaisir de revenir aussi je t'avoue. Je n'y manquerais pas mais j'aurais ma bio probablement pas avant lundi...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorian Kirk Talbot Ven 26 Aoû - 21:52

ok ça marche puis tkt t'as encore le temps ;3


©Nîniel

avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 132
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorian Kirk Talbot Mar 30 Aoû - 23:08

Félicitation
double post No respect wesh ! *sort* hey vampiro mon dieu que je kiffe ton perso sérieux x3 tu me gardes un lien au chaud hein ? En tout cas j'ai hate de voir ce que votre p'tit duo va donner amuse toi bien parmi nous
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Te voilà maintenant validé(e), Félicitation tu vas pouvoir RP mais avant il va falloir faire encore quelques petites choses à faire. En premier, réserver son avatar dans le bottin pour éviter que quelqu'un le tente en vain.

Ensuite vous si vous êtes un mutant, il faudra aller répertorier son matricule et les choses évidentes pour les métiers et les habitations.

Quand vous aurez fais tout cela nous vous encourageons à créer votre page de journal afin de trouver des liens et donc vous aider pour Rp ^^

Amusez vous bien et bienvenue une fois de plus parmi nous.


©Nîniel

avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 132
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorian Kirk Talbot Mar 30 Aoû - 23:09

Evidement que je te gardes un lien au chaud =D

Merci
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Kirk Talbot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Mutant :: Hors RP :: Le reste-
Sauter vers: