AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

LIAM + now we've got bad blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annapolis :: Fort Detrick
MessageSujet: LIAM + now we've got bad blood Jeu 30 Juin - 20:21


Liam & Leanne
    now we've got bad blood

Leanne détestait devoir aller au fort. Déjà parce qu'elle devait prendre un tas de précautions pour s'assurer que personne ne la suit et ensuite parce que c'était long pour y aller quand même. Elle perdait un temps fou. Un temps qu'elle devait justifier auprès de Matthias ou de Cassie. Et de son boulot de couverture. En temps normal, elle avait au moins le temps de préparer ses excuses, puisqu'elle savait très exactement quand elle allait devoir remettre son rapport, mais là... voilà qu'elle devait s'y rendre en urgence, à la dernière minute. C'était dans l'urgence qu'on faisait des conneries, elle le savait. Mais avait-elle vraiment le choix ? Quand Matthias c'était mis à parler de cet interne qui faisait des miracles, ils avaient fallu qu'elle s'assure que ce n'était pas un mutant. Après tout, c'est ça son job. Écouter les rumeurs, s'assurer que personne ne croient vraiment à ses êtres hors du commun et surtout, empêché toute propagation. Un mutant en liberté qui sauverait des vies, pas sûr que ce soit une bonne idée. Du coup, elle avait été la petite amie parfaite, amenant ses repas à Matthias au boulot. Jusqu'à ce qu'il lui présente lui même l'interne magique. En fait, elle connaissait beaucoup de monde maintenant dans l'hôpital. Les gens savaient qui elle était. Et c'était justement le problème. Maintenant qu'elle s'était assuré qu'il s'agissait d'un mutant, qui maîtrisait parfaitement son pouvoir, il fallait agir. Impossible pour elle de le faire, sans se faire repérer. Elle avait essayer pourtant, mais il semblait bien que le dit interne est vite repéré son manège. Et avant qu'il ne commence à dire à tout le monde qu'elle était plus qu'une simple barmaid -et par tout le monde, elle pensait surtout à Matthias- il fallait agir. Pour le coup, elle se sentait cruche. Elle aurait du directement demander un renfort. Mais non, elle avait fait sa forte tête. Pour ne pas changer. S'en était même incroyable qu'elle n'ait pas eu plus d'ennuis avant. Elle devait avoir un leprechaun porteur de chance sur son épaule. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'il reste encore un moment là. Parce que décidément, elle doutait de ses capacités en tant qu'agent. Il existait une époque où elle était bien plus sure d'elle. Quand elle a commencé ce boulot par exemple.

En arrivant au Fort, elle n'avait pas pris la peine d'aller se balader ou de saluer les gens qu'elle connaissait. Il fallait qu'elle règle ce problème avant tout. Elle s'était donc dirigé vers le bureau de son supérieur. Elle était en train de lui exposer la situation quand un énorme fracas résonna à l'extérieur, lui coupant la parole au passage. Quelques secondes après, c'est une alarme qui se met à sonner. Leanne jeta un regard à son supérieur. Il était en train de marmonner dans sa barbe. Elle entendait les mots chieurs, jamais tranquille. Puis il leva les yeux vers elle. « Vous avez pas entendu ? Vous connaissez pourtant la procédure. » Et voilà qu'elle se faisait engueuler. Bon, autant sortir du bâtiment, comme l'indique la dite procédure...


It was you who picked the pieces up when I was a broken soul. And then glued me back together returned to me what others stole. ©endlesslove.
I don't wanna hurt you
avatar
militaire
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 60
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LIAM + now we've got bad blood Mar 19 Juil - 18:19

Ft. Leanne

NOW WE'VE GOT BAD BLOOD


La mission s’est avérée plus difficile que prévue. Evidemment, ça ne peut pas en être autrement dès qu’on met le pied dehors. Le petit groupe qui m’accompagne se disperse à l’entrée du Fort, les filles gagnent leur dortoir alors qu’on rentre dans le nôtre. Les Omega qui rentrent sont souvent ignorés par ceux qui font les tours de rondes, alors on fait de même en passant sans même leur adresser un regard. De toute façon on est trop crevés pour ça. Mes voisins de dortoir sont déjà affalés dans leur lit, tandis qu’un seul et moi-même allons directement à la douche.

Je m’empresse de me mettre sous le jet qui déverse dans mon dos, son eau froide qui m’apaise. Je repense à la mission en me disant qu’on a eu chaud. On avait été à deux doigts de se faire repérer avec nos pouvoirs. Et ça devant une foule d’humains. Je n’imagine même pas ce que ça aurait été sinon. Mais d’ailleurs ça suffira à se faire passer un savon quand on ira faire notre rapport tout à l’heure. Heureusement dans ces moments-là on est plusieurs et on se sent moins concernés. N’empêche que le type en face de nous se montre assez courageux voire arrogant pour faire des réflexions à des Omega comme nous. Mais bon, on suppose qu’il veut nous voir progresser ou quelque chose du genre.

Quand je sors je me fais immédiatement piquer la place. Je ne dis rien mais je pense très fortement que ces idiots auraient dû se dépêcher parce que ça sera bientôt l’heure de rendre le verdict là-haut. En attendant je retourne à mon occupation favorite, la lecture. Un pavé déjà bien entamé et que j’ai hâte de terminer, me captive rapidement jusqu’à  ne plus entendre les blagues moyennes qui fusent des douches. Oui quand on vit qu’entre hommes le niveau n’est pas toujours élevé mais je me fais à l’ambiance. Ca aurait pu continuer encore longtemps et inlassablement. Mais voilà, il faut toujours que quelque chose vienne perturber nos vies d’Omega. Si on pensait à un job tranquille où on était en plus, logé, nourrit et blanchit, on s’est complètement planté. Oui, même en dehors des missions il faut qu’il y ait des problèmes.

On entend un grondement étouffé de là on est. Les murs vibrent et la lumière clignote pour laisser place à un lourd silence. Sans un mot, on s’est tous redressé et on se regarde pour essayer de comprendre ce qu’il se passe. J’entends un mec râler plus loin dans un lit. Je le comprends. Mais quand l’alarme se déclenche, presque instinctivement, on dégage le dortoir tandis que les retardataires dans les douches s’empressent d’enfiler quelque chose en grognant. Les couloirs sont bientôt remplis de monde et on rejoint les filles Omega pour sortir. J’entends beaucoup de plaintes et de questions mais pas de réponses. Les soldats qu’on croise on l’air affolé et s’empressent dans tous les sens. Qu’est ce qu’ils peuvent s’agiter pour rien eux. Je n’imagine pas si nous, on était pris de panique comme ça, ce serait le beau bazar là-dedans.

Il y a du monde devant moi donc je n’arrive pas à distinguer ce qu’il s’est passé et on s’entasse encore jusqu’à ce que je ne supporte plus la foule. A force je sens que je vais exploser…  Je pousse les autres et m’éloigne un peu dans le couloir juxtaposé au nôtre. Tant pis je prendrais une autre sortie. Encore deux croisements et je suis enfin sorti. Le type à qui on devait faire le rapport est là aussi. Les autres commencent seulement à pointer le bout de leur nez dehors tandis que ce dernier les fait s’activer. Qu’est-ce qu’il se passe ? J’ai hâte d’en finir pour retourner lire.



© OMEGA
Did he smile his work to see? Did he who made the Lamb make thee?
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 113
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LIAM + now we've got bad blood Dim 21 Aoû - 14:59


Liam & Leanne
    now we've got bad blood

Dehors, c'est la cohue. Et Leanne se garde bien de se jeter dans la foule. Meilleur moyen de se faire mal. Son supérieur, lui, se lance dans la marée humaine, non sans avoir engueuller quelques personnes jugés trop lente à sortir à son goût. Il faut croire que c'est un dur à cuire. Ou qu'il a pas le choix. Après tout, il doit faire son job et comprendre ce qui se passe. Autour d'elle, elle entend des murmures et beaucoup de suppositions. Tout y passe, d'une explosion sortie de nulle part, à une voiture qui aurait tapé un arbre au milieu de la cour. Enfin, le coup de voiture, pas sûre que ça aurait déclenché les alarmes ainsi. Mais bon, elle n'était pas assez curieuse pour se risquer au milieu de la masse humaine. Et puis, il fallait bien l'avouer, elle était plutôt contente de pas avoir à vivre à la base. Trop de foule c'était insupportable. Au moins, dans son appartement, elle avait son intimité. Ce qui ne devait pas être le cas de la plupart des soldats ici. Elle préféra donc prendre un peu de recul, et alla s'adosser contre un mur.

Quelques minutes s'écoulèrent ainsi sans qu'aucune information ne lui parvienne. D'autres personnes avaient visiblement décidés de faire comme elle et de rester éloigner du plus gros de la foule. Mais personne qu'elle ne reconnaissait. A croire qu'elle était vraiment à part par rapport aux reste de la base. Sans doute que tout les agents infiltrés avaient cette impression. Après tout, moins de gens les connaissaient et plus leur couverture était sauve. Pas besoin d'avoir un énorme QI pour s'en rendre compte. Comme pour n'importe quel secret, moins de personnes sont impliqués, plus il se garde. Du coup, elle passait plutôt inaperçue alors que des gens ressortaient du tumulte pour raconter ce qu'ils avaient entendu à leurs amis. Si elle voulait savoir, elle n'avait plus qu'à tendre l'oreille. Heureusement, ça, elle savait faire. Et puis, la curiosité trouvait toujours un moyen pour être assouvie. Elle capta alors quelques bribes de mots. De ce qu'elle comprit, une bande d'omégas avaient trouvé le moyen de mettre le feu à des bennes à ordures qui avaient alors explosé. Visiblement, ils cherchaient ce qui avait pu exploser justement. Normalement, aucun objet de ce genre n'aurait du se trouver dans ce container. Elle vit alors son supérieur revenir, visiblement encore plus en colère que précédemment. Il pointa alors un doigt sur Leanne. « Hawkins, retournez dans mon bureau. » Sans baisser la main, il la tourna vers un autre point derrière la jeune femme. « Burton, également. » Elle jeta un rapide regard au dit Burton, qu'elle ne connaissait pas, avant d'entrer dans le bâtiment. Elle espérait sincèrement que sa colère n'allait pas lui retomber dessus. Elle s'en passerait volontiers. De même qu'elle voudrait bien partir assez vite. Elle avait perdue encore plus de temps avec cette histoire. Du temps qu'elle devrait justifier...


It was you who picked the pieces up when I was a broken soul. And then glued me back together returned to me what others stole. ©endlesslove.
I don't wanna hurt you
avatar
militaire
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 60
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LIAM + now we've got bad blood Dim 11 Sep - 19:25

Ft. Leanne

NOW WE'VE GOT BAD BLOOD



Si j’ai échappé à la foule pendant quelques secondes, la voilà qui ma rattrape dans la cours. Tout le monde parle, on se serait cru à une récréation dans la cours de l’école. Sauf que les élèves sont moins inoffensifs. Je m’écarte encore un peu des gens qui gagnent du terrain et finit presque contre le mur du bâtiment. J’aperçois quelques amis qui parlent. Ils me voient aussi et me font signe de venir. Je grimace, ils savent pourtant que je n’aime pas être dans une marée humaine comme ça.

Je ne suis pas de bonne humeur en plus. Mais je m’avance quand même, je leur dirais que je repars ensuite. L’un d’entre eux m’explique ce qu’ils ont compris.

- Y a des Omega qui ont brûlé des bennes sauf que ces idiots ont tout explosé. Ils cherchent les responsables.
- Ca ne peut pas être nous de toute façon, on rentre de mission, je réponds en haussant les épaules.
- Il y a vraiment des cons dans ce fort, ajoute une amie avec nous.

Je ne lui fais pas dire. J’ai beau passer pour l’idiot de service parce que je veux bien le jouer de temps en temps, mais là on est vraiment dans la connerie pure. Et dire que ce genre de type va en mission comme nous derrière. En tout cas, vu l’état de notre supérieur, ils vont passer un mauvais moment. Et dire qu’on doit lui expliquer que notre mission a failli tourner au désastre derrière…

- Y a personne qui peut déclencher des explosions dans les Omega, si ?

Je hausse les épaules. Qu’est ce que j’en sais moi ? J’ai dû mal à retenir toutes les capacités des types de mon dortoir, ce n’est pas pour aller enquêter là-dessus. J’étais tranquillement entrain de lire, bordel. Je me contiens et leur indique que je me retire de la foule. Ils ne s’en formalisent pas, ils me connaissent à force.

Je regagne donc le mur et j’y colle mon dos en croisant les bras. J’ai la mâchoire crispée, tellement ça m’énerve. Le regard dans le vague, j’attends que ça se passe. Je suppose qu’on va s’en remettre à force de la perte de bennes à ordure non ? Mince alors, elles nous ont rendu de si bons et loyaux services… Qu’est ce que ça peut me foutre en rogne. Puis j’entends mon nom. Je relève la tête. Le supérieur est à bout de nerfs, autant que moi en tout cas, et il me désigne après avoir appelé une fille que je ne connais pas.

Je la jauge comme j’ai l’habitude de le faire en mission. Une militaire et certainement souvent dehors parce qu’elle ne me dit rien. Elle aussi semble impatiente que tout se termine. C’est logique en même temps. A part ceux qui s’ennuient fermement et qui attendent les premiers ragots venus, il n’y a personne qui apprécie ce genre de moment. Surtout pour un motif aussi stupide.

- Si c’est pour ce bazar, je ne suis au courant de rien, je dis à mon supérieur tandis qu’on repart dans les couloirs du bâtiment. On rentre de mission.
- Je sais bien, répond-il en se crispant. Faites moi un rapport rapide, j’ai autre chose à vous donner après.
- Tout seul ?
- Les autres m’expliqueront tout à l’heure, réplique le supérieur avec impatience.

Je fronce les sourcils. Qu’est ce qu’il y a de si urgent ? On en fait pas un rapport seul et devant quelqu’un d’étranger à la mission en plus, d’habitude. Tant pis. Je lui relate les faits. L’intervention dans une usine désaffectée, on devait localiser un groupe d’Upsilon résistants sauf qu’on est tombé sur des humains. Deux d’entre nous ont failli manifester leur pouvoir, je les ai retenus avec un autre mais celui qui nous avait précédés les avait quand même montrés. J’ai donc du aspirer leur énergie jusqu’à ce qu’ils s’effondrent d’épuisement. Ils se réveilleront avec l’impression que c’était un mauvais rêve. Mais aucune trace des Upsilon qu’on nous avait envoyé capturer.

Le rapport ne détend pas l’ambiance, loin de là. On gagne le bureau sans qu’il ne dise un mot de plus. J’en déduis que la fille avec moi à peut-être aussi fait une connerie de ce genre et qu’on est mal tous les deux. Il ferme la porte derrière nous et s’assoie à son bureau, toujours sans un mot. Il prend des feuilles devant lui qu’il lit et relève la tête sur nous.

- On opère un changement de tactique, déclare-t-il.

Je me retiens de faire une grimace, ça ne s’annonce pas bien. Pas du tout.



© OMEGA
Did he smile his work to see? Did he who made the Lamb make thee?
avatar
omega
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 113
Revenir en haut Aller en bas
LIAM + now we've got bad blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Alexander Skarsgård, Stephen Moyer, Rutina Wesley... - URGENT TRUE BLOOD
» BLOOD AND GLORY (27/07)
» (m) liam hemsworth & josh hutcherson
» Configuration bbox pour le jeu PC blood bowl édition légendaire . Port16962
» Liam ♠ An ordinary human? Not really ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Mutant :: Annapolis :: Fort Detrick-
Sauter vers: