AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Artigan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les dossiers secrets :: Les présentations :: Présentations Acceptées
MessageSujet: Artigan Sam 18 Juin - 21:30

Artigan Jones

Identité

Je m'appelle Artigan, mais parfois mes proches me surnomment Arti ce que je je trouve marrant. Je suis né le 30 aout à Annapolis et j'ai donc fêté mes 28 bougies. Dans la vie quotidienne, je suis Informaticien et je gagne plutôt bien ma vie et cela me permet d'ailleurs de vivre dans Old Town. Ma vie est déjà trépidante, pourtant côté coeur je suis Célibataire‚ mais je ne cherche pas à sortir avec des filles car je connais déjà la femme de ma vie. et je suis plutôt attiré par les femmes. On me dit souvent que je ressemble à Liam Hemsworth et pour remplir ce dossier, j'ai rassembler mes photos grâce à Tumblr.

Quelques Questions

Que savez vous des activités au Fort Detrick ? Je ne me suis jamais intéressé à ce Fort et pourtant, mes parents y travaillent tous les deux. Sauf que j'ai toujours écouté que d'une oreille quand ils me racontaient leur journée. Je trouvais cela complètement inintéressant ce qui est peut être une erreur je ne sais pas. En tout cas depuis quelques semaines, de mystérieux mail de la part d'une certaine Jane Doe et même si ces propos sont selon moi à mourir de rire, je me poser tout de même des questions.
Que pensez vous des rumeurs comme quoi des êtres doués de capacité se promènent en ville ? Je n'avais jamais réellement fait attention aux articles dans la presse, puis il y a eut les mails de Jane Doe. Je les ai lu et je les ai trouvé franchement ridicule. Imaginer mes parents faire partie d'un complot gouvernemental pour créer des êtres génétiquement modifié. Bah moi ça me fait autant rire que les feuilles de choux qui parle d'incident magique. Pour moi ces êtres se sont de la science fiction pur et dur et je ne peux imaginer que quelqu'un est réellement capable de créer du feu ou de la glace avec ces mains, juste comme ça.
Comment avez vous réagit ou penseriez vous réagir en apprenant la vérité sur le projet Avalon ? Je le vivrais mal car alors cela voudrait dire que mes parents que j'aime profondément travaille pour des monstres et en sont même peut être eux même s'ils avaient réellement participé à tout ce que l'on raconte.
Caractère
Affectueux ▬ Montrer mes sentiments, je n'en ai jamais eut honte. Je suis un garçon et j'ai souvent entendu que ça ne pleurais pas, que s'était fort et plein d'autres conneries comme ça. Moi je suis fort, mais embrasser ma mère devant mes amis, j'en ai pas honte.
Courageux ▬ Je suis loin d'être froussard bien au contraire, j'aime la monté d’adrénaline quand je me retrouve dans des situations un peu risquée. J'adore les manèges à sensation ou alors avec un skate que je montrais mon courage aux autres.
Énergique ▬ Petit j'étais une vrai pile électrique, levé aux premiers rayons du soleil, je passais ma journée à courir partout, à jouer, à toujours être occupé et en mouvement. Les choses n'ont pas vraiment changé, je suis un lève tôt, j'ai toujours besoin d'être occupé et à ne pas rester à rien faire.
Fidèle ▬ Cela fait partie de mon caractère, mais aussi de mon éducation. On ne trompe pas les gens, si on les aime alors on ne va pas ailleurs et sinon on ne se fait pas souffrir et on les laisse partir. Un peu vieux jeux peut être, mais voir mes parents si amoureux et ne voyant pas les gens autour d'eux, fait que je suis pareil. Cela ne concerne pas que l'amour évidemment, en amitié je suis également un ami fidèle, proche et toujours présent.
Malin ▬ Je sais facilement me débrouiller, me sortir de situation qui peuvent se montrer gênante ou maintenant dangereuse, j'ai rapidement une idée, parfois loufoque et farfelue, mais jusqu'à aujourd'hui ça a toujours.
Impatient ▬ Je suis incapable de faire preuve de patience, la plus grosse punition pour moi, se sont les files d'attente. Devoir rester immobile à rien faire en attendant son tour, c'est juste impossible et là généralement, je deviens vite ingérable et imbuvable. Il me faut de l'action, du mouvement et les plans proposant de rester de longues heures immobile ne sont définitivement pas pour moi.
Rebelle ▬ Être le fils d'un soldat ça peut avoir des avantages, mais aussi pas mal d'inconvénient. Alors si en règle général, je suivait sans trop de soucis les règles de la maison et aussi de la loi. Je dois bien avouer avoir à plusieurs reprise fait des choses qui m'auraient valu bien des soucis si mon père et ma mère l'avait appris.
Téméraire ▬ A vouloir que les choses bougent, à ne pas vouloir attendre, à vouloir aider tout le monde, il y a un moment où l'on manque de prudence. Mon père m'a bien appris depuis ma plus tendre enfance qu'il fallait parfois ralentir pour ne pas se mettre en danger. J'ai du mal et j'aurais plus tendance à foncer dans le tas tête baissé plutôt qu'à prendre dix minutes pour évaluer la situation.
Franc ▬ Je dis les choses comme je les pense, cela m'a valu des ennuis auprès de mes parents, car bien souvent, au lieu de faire profil bas je la ramenait. Pourtant si on me parle de défaut, moi j'y vois une qualité, je suis franc et honnête, même si parfois je devrais apprendre à prendre des gants. Il n'y a que pour une chose où je mens sans aucun remord, c'est quand il s'agit de mes sentiments pour Adélaïde, je sais que je ne peux pas dire la vérité sans quoi je risquerais de blesser trop de monde.
avatar
civil
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 17
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Artigan Sam 18 Juin - 21:30

Histoire
Je suis désolée monsieur, mais votre femme n'a pas survécu. L'infirmière se tenait devant mon père, elle avait les larmes aux yeux alors que mon père semblait ne pas réalisé, il saisit le petit paquet qu'elle lui tendait avant de partir pour le laisser faire son deuil, mais surtout avec son fils qui venait de naitre. Je n'aurais jamais du voir le jour, je le sais, j'en suis conscient et surtout mon père me l'a expliquer. Ne croyez pas qu'il ne m'aime pas ou me rend responsable de la mort de la femme de sa vie, loin de là, mais c'est la vérité, jamais je n'aurais du venir au monde. Ma mère était une femme belle, douce, mais malheureusement à la santé très fragile, souvent malade et frêle, sa vie n'était pas facile. Alors quand elle tomba enceinte, les médecins et mon père tentèrent par tout les moyens de la persuadé d'avorter, mais elle refusa, elle m'aimait et elle ne voulait pas me faire de mal. Ma naissance fut donc signe de tristesse et de deuil, d'ailleurs, je n'aime pas fêter mon anniversaire, car comment se réjouir de grandir et de vieillir quand cette date est aussi celle de la mort de votre mère. Pendant 10 ans il se remis doucement de cette épreuve, se noyant dans le travail et m'élevant dans le souvenir de ma mère, je la connaissait bien à travers les histoires qu'il me racontait d'elle.

J'aimais ma vie avec mon père, il m'apprenait beaucoup de chose, ma vie me plaisait ainsi et je ne voulais pas vraiment qu'elle change, pourtant rien n'est figé dans la vie, tout change et j'avais dix ans quand elle prit un premier virage. Mon fils j'ai invité quelqu'un à mangé à la maison, c'est une femme. Nous étions dans la cuisine, mon père semblait nerveux, inquiet de ma réaction et en faite j'étais plutôt surpris, car s'était bien la première fois que quelqu'un venait manger à la maison. Alors j'avais été heureux de faire sa connaissance, elle était douce, gentille et calme, ils se virent de plus en plus souvent et un an plus tard, nous formions une véritable famille tous les trois. Ils bossaient tous les deux pour l'armée, ils étaient établie à Fort Detrick et la vie sembla plutôt paisible. La seule ombre au tableau fut peut être qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant, malgré leur désir  d'aggrandir la famille. Alors pendant 5 ans, nous ne fûmes que nous trois, la vie était simple, calme et surtout en grandissant je me découvrit une passion pour l'informatique et je passais le plus clair de mon temps dans ma chambre. J'avais 16 ans, je pensais finir ma vie en tant que fils unique, quand un soir, elle fut là, dans notre salon, une fille de 14 ans et qui ne se souvenait plus de rien, mes parents l'avaient adoptés.

Nous étions devenue une famille, la famille Jones et à cette époque, aucun de nous n'expliqua que nous n'étions pas réellement frère et sœur, que nos parents l'avaient adopté il y a peu, nous nous aimions et nous n'avions pas envie d'expliquer sans cesse les choses. Artigan, aide moi pour mes devoirs.Je reposais mon livre, alors qu'Adélaïde se trouvait sur le pas de la porte, j'avais 17 ans et elle 15 et pourtant nous étions toujours très proche, parlant de tout et de rien et c'est tout naturellement que je tapotais la place à côté de moi pour qu'elle s'installe à mes côtés. Allongé l'un contre l'autre, je lui expliquait patiemment les exercices qu'elle ne comprenait pas, prenant le temps, montrant beaucoup de patience. Elle était loin d'être bête et je pensais souvent qu'elle comprenait, mais aimait juste venir près de moi et me demander de l'aide. J'était dans l'âge ou je rencontrais des filles, sortaient avec et les comparait obligatoirement à elle. Aucune ne lui arrivait à la cheville et il me fallut des années pour comprendre pourquoi je faisais cela. En fait, elle avait 16 ans et un soir, à table, elle nous annonça avoir un petit ami. Je ressentit un élan de jalousie tellement intense que je faillit tout faire voler sur la table. Heureusement, je me contenais et restait immobile et silencieux alors que l'horrible vérité me sautait aux yeux, j'aimais Adélaïde, mais pas comme un frère, non, je l'aimais comme un homme aime une femme et je la voulais juste pour moi.

Ce fut le moment de la descente aux enfers pour moi, je savais que je n'avais pas le droit de ressentir cela, qu'elle était ma sœur aux yeux du monde et qu'elle devait le rester pour moi aussi, mais s'était déjà trop tard. Je commençais alors à faire des conneries, fumer pour ne pas stresser, boire pour ne pas penser à elle, enchainer les conquêtes pour tenter d'oublier mes sentiments, mais aussi effrayer ceux qui s'approchait trop d'elle. J'évitais au maximum d'être à la maison, oublier les soirée où lover contre moi elle m'écoutait lui expliquer ces devoir, finis les après-midi à patauger et jouer dans la rivière. Je l'évitais, je limitais les contacts entre nous, car chaque fois alors je voulais l'embrasser, la toucher, la découvrir et cela m'était interdit. Seulement voilà, le destin à une manière bien particulière de se moquer de vous. Ainsi, nos parents partirent une semaine en vacances, nous laissant seuls tout les deux, elle avait 17 ans passé et moi je décidais de passer le temps enfermer dans ma chambre pour éviter de la croiser. Est-ce que j'ai fais quelque chose pour que tu m'en veuilles ? Je levais les yeux et elle était de nouveau la sur le pas de ma porte de chambre, son regard me prouvais qu'elle souffrait de la situation, qu'elle m'en voulait, mais je ne pouvais pas céder, je ne pouvais pas lui expliquer. Enfin s'était sans compter sur Adé elle voulait une explication, la dispute fut violente et des choses furent dites. Je l'aimais, mais contrairement à ce que je pouvais penser, elle m'aimait également. Ce soir-là, nous fûmes faible, car notre discussion nous mena dans mon lit, depuis de long mois, nous luttions contre nos sentiments, contre nous même, nous fîmes l'amour cette nuit là. C'était sa première fois et c'est moi qui la lui prit. Ce fut une nuit douce et merveilleuse, mais également interdite. Le lendemain, dans les bras l'un de l'autre nous nous sommes fait la promesse que plus jamais nous recommencerions.

Nos rapports avaient changé, nous nous aimions, nous ne pouvions plus nous nous mentir à nous même et pendant plusieurs mois il n'était pas rare que nos corps s'effleurent et se touchent, avant de réaliser ce que nous faisions et de soudain nous éloigner brusquement. Le plus dur était d'être seul avec elle, là les choses dérapaient souvent, baiser, caresse, sexe, l'attraction que nous ressentions l'un pour l'autre était dans ces moments là, quasiment impossible à endiguer. J'aimais ces moments avec elle, même si je me sentais coupable par la suite, c'était quand je la serrais dans mes bras que je me sentais serein.  Nos parents ne vîmes jamais rien et heureusement, pourtant l'un comme l'autre nous savions que cette situation ne pouvait pas durer et c'est Adélaïde qui fut la plus forte, elle décida de poursuivre ces études, elle voulait devenir médecin, elle voulait s'éloigner de moi pour réfléchir et même si je lui en voulu au début, je comprenais pourtant quand les choses furent officiel, qu'elle quitta la maison, me quitta, se fut un déchirement, j'eus l'impression de perdre une partie de moi. Je quittais aussi la maison familiale m'installant dans un appartement du centre ville, j'arrêtais mes comportements auto-destructeur, loin d'elle j'avais l'impression d'ettouffer, de ne pas réellement vivre, mais je reprenais aussi le contrôle de ma vie. Nous n'étions plus réellement en contact, mais mes sentiments pour elle était toujours aussi fort. Ainsi quand notre mère nous força la main pour un diner de famille, je paniquais, je ne me sentais pas capable de me trouver en face d'elle et de faire comme si tout allait bien, alors j'emmènais une copine que je présentais comme ma petite amie. Je compris ma bétise à la seconde où je croisais son regard, j'allais devoir réparer cela et vite car j'étais bien décidé à me faire pardonner.
En réalité je me nomme Prénom et je suis tombé sur vous grâce à google/FB/.... Je pense être présent environ ./7 et enfin je pense que le forum est avis.
avatar
civil
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 17
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Artigan Sam 18 Juin - 21:40



And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Well, me - I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now, take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. ©️endlesslove.
Maybe we found love
avatar
theta
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 38
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Artigan Ven 26 Aoû - 20:07

Félicitation
Qu'ils sont sont chou les deux 8D Bon, super fiche et je n'ai rien à redire donc re bienvenue 8D
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Te voilà maintenant validé(e), Félicitation tu vas pouvoir RP mais avant il va falloir faire encore quelques petites choses à faire. En premier, réserver son avatar dans le bottin pour éviter que quelqu'un le tente en vain.

Ensuite vous si vous êtes un mutant, il faudra aller répertorier son matricule et les choses évidentes pour les métiers et les habitations.

Quand vous aurez fais tout cela nous vous encourageons à créer votre page de journal afin de trouver des liens et donc vous aider pour Rp ^^

Amusez vous bien et bienvenue une fois de plus parmi nous.



You can’t wait around for someone to help you


You have to help yourself
avatar
upsilon
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 60
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Artigan

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Artigan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Mutant :: Les dossiers secrets :: Les présentations :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: