AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

▬ Blood on fire .Solo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Annapolis :: Walnut Hill
MessageSujet: ▬ Blood on fire .Solo Sam 4 Juin - 23:14


Quand on rate un rêve en chemin. Faut bien remonter dans le train.
Regarde comme il fait froid dehors. Jusque dans mon corps. Réchauffe moi, sers moi fort. Regarde comme il fait noir en moi. Quand tu fermes mes bras, je t'en prie sers moi encore. •••

« Si aimer est un crime alors je plaide coupable. » Tu soupires et t’arrêtes sur le pas de la porte, fixant ton coéquipier tandis que ce dernier se penche par dessus le comptoir du petit restaurant, draguant ouvertement la jeune serveuse qui lève les yeux au ciel en souriant. Prenant ça pour une occasion de continuer et de faire plus ample connaissance, celui-ci s’accoude au bar, lançant une nouvelle phrase. « On devrait t’arrêter pour excès de beauté sur la voie publique. » La jeune femme se met à rougir violemment mais ne répond pas. Et tandis que le policier s’apprête à la charmer une nouvelle fois, tu pousses un léger sifflement pour te faire remarquer. Evan te tourne le regard vers toi et tu lui fais un léger signe de tête indiquant la sortie, agacé. Te fixant d’un regard noir, il se redresse, salue la jeune femme, et passe devant toi, poussant la porte. Tu lèves les yeux au ciel et souris à la demoiselle. « Excusez le pour tout ça. Il mériterait d’être arrêter pour technique de drague pourri vous ne trouvez pas? » Elle se met à rire et acquiesce, les joues rosies…
Quelques minutes plus tard, tu sors à ton tour, fixant ton coéquipier, goguenard. « T’arrêter pour excès de beauté… C’est le métier qui te fait avoir des idées aussi débiles ? » L’autre hausse les épaules, grommelant quelque chose d’inintelligible dans sa barbe. La radio se met soudain à crachouiller, et tu prends l’appareil pour écouter le chef. « On a des évadés de Fort Detrick en ville. Ils sont dangereux et nombreux. Les militaires ont besoin d’aide pour les retrouver. Si vous tombez dessus appelez immédiatement l’un d’entre eux compris Dar’nrustler? » Tu lances un regard à Evan qui hoche la tête. « Reçu. » Puis tu remets ta radio à la ceinture, pensif. « Qu’est-ce qu’il y a? » Te demande l’autre. Tu hausses les épaules. « Rien. Je trouve ça juste bizarre… Que les soldats nous demandent notre aide alors qu’ils prennent bien soin de nous tenir à l’écart du Fort et de ses occupants depuis des années. » Evan hausse les épaules. « Tu réfléchis trop mon gars. Allez viens. Mettons nous au travail. » Tu soupires, las, mais acquiesce, te mettant en marche. « Au fait. Tiens. » Tu lui tends une serviette où est griffonnée un numéro de téléphone. Il te regarde, surpris. « Tu pourrais me remercier au lieu de me regarder avec ton air de crevette orchidoclaste là tu sais. » Ricanes-tu en passant une main dans tes cheveux, aussi fier qu’un paon. « Comment as-tu… » Tu le coupes. « Les femmes c’est des êtres un peu étrange. La drague à trois francs six sous ça leur convient pas. Faut leur montrer de l’interêt mais il faut que ça soit sous entendu tu saisis? La drague ouverte, ça fait rentre dedans. Tandis que nuancer tes propos ça les fait s’ouvrir plus facilement à toi. Je sais c’est étrange dis comme ça. » Tu donnes une accolade sur l’épaule de ton ami. « Si tu fais mon rapport ce soir et pour les deux semaines à venir je veux bien t’apprendre deux trois trucs. » Evan se met à rire.

Tu arpentes les rues. L’après midi vient de débuter et tu viens de changer de coéquipier, Evan devant aller à l’hôpital voir sa soeur. Tu soupires, peu ravi de la présence du nouveau policier à tes côtés. Il faut dire qu’Evan et toi c’est un peu comme Starsky et Hutch, la sublime Ford Gran Torino en moins. Alors quand il se trouve que tu as à tes côtés un gros moustachu monstrueux, t’as pas très envie de te la jouer Astérix et Obélix. Après plusieurs heures de patrouille, vous finissez par vous heurter à un petit jeune venant de voler le sac d’une mamie. Laissant le soin à Obélix de passer les menottes au garçon, tu lèves les yeux, fouillant la rue du regard. Et c’est là que tu l’aperçoit. Elle aurait presque pu passer inaperçue si elle ne passait pas son temps à regarder par dessus son épaule, le visage rempli de peur. « Mec je reviens. » Te frayant un chemin parmi la foule, tu avances d’un pas mesuré vers elle, allant à sa rencontre. Elle fait encore quelques pas, et finit par se figer en te voyant dans ton uniforme. « Mademoiselle… » Commences-tu, prêt à lui demander ce qui ne va pas. Mais c’était sans compter sur le fait qu’elle détale comme un lapin en direction opposé. « Eh ! » Tu la hèles avant de commencer à lui courir après à ton tour. « Obélix ici Dar’nrustler. Je pense tenir un des fuyards en direction de Kent Road. » Grognes-tu dans la radio avant traverser la route, évitant les voitures. C’est qu’elle file vite cette frêle jeune femme… Malheureusement pour elle - mais heureusement pour toi - la traque est de courte durée, l’inconnue ne semblant pas connaitre le dédale de ruelles dans lesquelles elle s’est engagée.

« Ne bougez plus ! » Tu es essoufflé. De la buée sort de ta bouche tandis que la jeune femme se stoppe devant toi. Pistolet en main, tu lui assures que tu n'hésiteras pas à tirer. Tu as reçu des ordres. On ne peut plus clairs. Des prisonniers se sont échapper de fort Detrick. De dangereux criminels. Les militaires sont de sortie, les recherchant activement, mais vous autres, simples flics, avaient été mis sur l'affaire. Pour donner un coup de main aux crânes rasés. Té. Tu le vois bien pourtant, qu'ils sont pas très heureux de vous avoir dans les pattes. Mais le nombre d'évadés étant si important, voilà qu'ils vous demandent de les aider. « Tournez vous. » Tu perçois son hésitation. Mais tu réitères ton ordre. Elle finit par se tourner vers toi, n'ayant pas d'autre choix. Elle est tombée dans une impasse, manque de chance pour elle. Pourtant, lorsque son regard croise le tien, ta confiance vacille. « S'il vous plait, aidez moi... » Figé, tu ne bouges plus, attendant la suite des événements. Hésitant. « Ils vont me tuer. Ne les laisser pas me reprendre... » Tes mains se resserrent autour de l'arme. « A genoux. » La femme pousse un gémissement mais obtempère tandis que tu t'approches doucement. « Ce n'est pas ce que vous croyez. Ils nous cherchent parce qu'ils ont besoin de nous. Nous ne sommes que des cobayes à leurs yeux. Des monstres à disséquer. » Tu te figes, menottes en mains, les yeux fixés dans ses pupilles brunes. « Des cobayes? » Répètes tu sans comprendre. « Ils vous manipulent. Ils nous manipulent. Ils m'ont fait croire des choses... Des choses qui n'étaient pas vraies... » Elle s'humidifie les lèvres, et tu finis par te dire qu'elle est complètement toquée. Alors tu t'approches un peu plus. Ses yeux s'écarquillent, et elle continue. « S'ils veulent nous récupérer, c'est uniquement parce que nous avons quelque chose qui les intéresse. Quelque chose qui peut les mettre à mal si le pot aux roses est découvert. » Tu hausses les sourcils, dubitatif. « Et qu'avez vous de si... particulier? » Elle s'approche de toi, se trainant sur ses genoux. « Nous sommes des mutants. Nous pouvons faire des... Choses. Des choses que les simples civils auraient peur de voir. Nous avons des... pouvoirs. » Tu clignes des yeux, ébahi. Avec d'éclater d'un rire bref, ne la croyant absolument pas. « Des pouvoirs? Rien que ça? Et bien si c'est le cas vous n'aurez aucun mal à vous échap... » Tu te coupes en plein milieu de ta phrase. La jeune femme semble avoir voulu tenter le tout pour le tout, t'ayant agripper les mains. Tu sens la chaleur de ton corps chuter brutalement. Tu pousses un gémissement rauque tandis que tes genoux cognent contre le sol et que tu lâches ton arme. Tu essayes de parler, mais tu es si gelé que tes dents s'entrechoquent violemment. Tu lances un regard effrayé à la jeune femme. « Vous me croyez maintenant? » Ton regard soutient ses yeux remplis d'espoir, et tandis que ton corps reste aussi froid que le marbre, tu te dis que tu ne peux pas livrer cette femme sans en savoir un peu plus sur elle, des bribes de souvenirs te revenant en mémoire. Blouses blanches. Seringues et gants de latex...

Des cris se font soudain entendre et tu vois l'inconnue regarder autour d'elle d'un air effarée, prise au piège. Tu te relèves, difficilement. « Là... Dedans. » Réussis-tu à dire en désignant une poubelle. Puis tu te retournes et t'appuies sur le mur, une main sur le ventre. « Dar'nrustler ! Vous allez bien? » Tu essuies ton front et souris tant bien que mal à Obélix. « Je crois que tu vas devoir continuer la chasse sans moi vieux. Je dois avoir attraper une saloperie de virus qui traîne dans les parages en ce moment même. J'ai un putain de mal de ventre je te raconte même pas... T'approches pas de moi !  » Continues-tu rapidement. « Vaut mieux pas que tu l'attrapes crois moi. Je crois que je vais rentrer chez moi mec. Les toilettes risquent de devenir mes meilleurs amis pour les prochains jours... » L'homme te regarde, perplexe, mais finit par acquiescer, ajoutant qu'il va prévenir le chef. « Elle a filé vers le Nord. Je pense qu’en passant par Circk Street tu peux la rattraper… »Tu le regardes s'éloigner, puis après t'avoir assurer que la voie est libre, tu te diriges vers la poubelle et l'ouvre. « Allez sors de là toi. Tu vas me suivre bien sagement et m'expliquer tout ce bordel, et t'as intérêt à me raconter comment t'as fait pour me geler les couilles de cette manière ! » L'autre sourit. « Je peux arranger ça... » Elle te prend la main, et tu sens une douce chaleur se diffuser en toi. Gêné, tu la reluques de haut en bas. Que diable s'est-il passé... « Au fait. Comment tu t'appelles? » Grognes-tu, encore tout engourdi. « Azahel. Et toi? » Tu marmonnes quelques mots avant de lâcher en un soupir « Caïn. »

© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
▬ Blood on fire .Solo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Résolu] Prise IEEE Fire Wire
» Fire Emblem Online
» [Présentation] de King Fire
» Alexander Skarsgård, Stephen Moyer, Rutina Wesley... - URGENT TRUE BLOOD
» BLOOD AND GLORY (27/07)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Mutant :: Annapolis :: Walnut Hill-
Sauter vers: